dimanche 19 juillet 2015

Inscrire son équipe dans une mauvaise classe en tournoi

En ligue, il semble y avoir une volonté de corriger la situation.

Cependant, en tournoi, c'est une autre affaire. Je vais taper sur le clou des mauvaises cotes des joueurs aussi longtemps que la situation perdurera : celle des équipes qui se boostent un alignement de rêve dans une catégorie plus faible pour gagner un tournoi.

Les ligues ne sont pas assez rigoureuses pour vérifier les cotes de chaque joueurs afin que chaque équipe évoluent dans la bonne classe.

Et si le joueur n'est pas coté? Il ne joue pas. Désolé.

L'humain étant ce qu'il est, la triche et le contournement des règlements est choses courantes dans les tournois amateurs de dekhockey (et probablement de hockey, de baseball et autres).

Je me demande quand même quelle motivation peut animer ces joueurs. En fin de semaine, j'ai mentionné à un organisateur du tournoi que son équipe était trop forte pour le calibre D. Il n'a pas apprécié et il s'est éloigné. En fait, deux équipes n'auraient pas dû être inscrites dans le D et c'était prévisible depuis le début qu'elles allaient s'affronter en finale. Un joueur m'a avoué qu'il n'évolue pas dans le calibre dans lequel il joue ce tournoi. J'apprécie son honnêteté.

Ceux qui montent ces équipes n'aiment pas être remis en question. Cependant, j'ai vu assez de dekhockey dans ma vie pour faire la différence entre les classes et savoir quelle équipe profite de joueurs mal ou non classés pour dominer un tournoi.

Je n'ai aucun respect pour ces équipes.

Le site hockeyprofil.com veut uniformiser les cotes à toutes les ligues partenaires inscrites à leur site. L'idée est excellente. Ce qui veut dire qu'un joueur de Québec, Trois-Rivières, Saint-Jérôme ou Gatineau ne pourra pas défoncer un calibre plus faible lors de sa première saison s'il déménage dans une autre région.

Encore faut-il que les cotes soient exactes et que les joueurs soient cotés de la même façon partout.

Il faut aussi la bonne volonté des ligues pour diriger les clubs dans les bonnes catégories lors des tournois et ce, même si l'équipe chiale qu'elle veut jouer dans une classe plus faible.

L'argent de l'inscription mène tout. Je comprends qu'il y a un besoin de profits et que chaque tournoi y participe. Si on veut assurer la survie des ligues, elles doivent faire des profits, mais assistera-t-on à la ligne dure dans un but unique de parité entre les équipes en tournoi même si des équipes doivent être refusées?

(Je dénonce ces anomalies, mais l'organisation du tournoi était bien, tout avait été pensé, les matchs se succédaient rapidement, seule la météo n'a pas été clémente, mais c'est le Québec, il pleut tout le temps.)