vendredi 15 juin 2012

Les faces cachées d'Amir Khadir - Pierre K. Malouf


Après une bonne recherche sur le député de Mercier, Amir Khadir, l’auteur, Pierre K Malouf, nous livre les résultats de son travail. Ses conclusions sont étonnantes, oui et non, surtout depuis ces derniers mois où le député affiche de plus en plus ses allégeances.

Ce n’est pas un secret pour personne, Amir Khadir rejette le blâme de tous les problèmes de la planète sur Israël en premier et ensuite, sur les États-Unis. Communiste comme son paternel, il prône la disparition de l’État hébreu dans l’espoir que revienne les expatriés.

Khadir accuse Israël d’apartheid et critique également le Canada et le Québec pour leurs gestes envers les autochtones. Il ne peut cacher sa haine de ce qu’il appelle la colonisation de la Palestine et l’impérialisme américain.

Québec solidaire a été crée de la fusion de l’UFP d’Amir Khadir et Option citoyenne de Françoise David. Il s’agit d’un ramassis de communiste, de marxiste-léniniste, de maoïste et autres groupuscules socialistes. Comme le communisme, Québec solidaire veut rendre tous les québécois égaux, tous pauvres.

Faire payer les riches, nationaliser ce qui ne l’est pas encore, chasser les grandes entreprises du territoire, etc. Voici les actions concrètes que poserait un gouvernement de Québec solidaire.

Appuyé par une tonne de liens vidéo, blogues et site Internet, Malouf dresse un portrait peu élogieux de l’un des politiciens les plus populaires au Québec. Pourtant, Mario Dumont, qui se disait centre-droit, n’a jamais eu autant de publicité et la plupart de ses idées étaient régulièrement tournées au ridicule.

Pourquoi accorde-t-on de l’importance au seul porte-parole de Québec solidaire?

Pour bien comprendre la philosophie et les motivations d’Amir Khadir, il faut, avant tout, mieux comprendre le Proche-Orient. L’auteur propose des explications et des citations de gens de tous les milieux pour notre aider à analyser le portrait.

Un peu long, parce que l’on perd le sujet principal pendant une cinquantaine de pages, mais très pertinent.

Il faut aussi comprendre la situation de la boutique Le marcheur, où des manifestants dénonçaient la vente des souliers Beautifeel, fabriqué en Israël. Yves Archambault et sa femme, Ginette Auger, d’honnêtes commerçants, ont dû vivre avec de graves accusations d'encourager l'économie d'Israël. Khadir a même accusé monsieur Archambault de contribuer à la caisse du parti Libéral et de l’ADQ, son recherchiste s’était trompé d’Yves Archambault…

En criant au boycott, les groupes de pression croyaient vraiment nuire à Israël, ce qui, par notre petitesse, est absurde et dérisoire.

Avec cet ouvrage, Malouf prouve qu’Amir Khadir parle des deux côtés de la bouche. Le porte-parole de Québec solidaire est à gauche de la gauche. Il rêve de voir un Québec socialiste où l’État tentaculaire s’occuperait de tout (système qui a échoué partout dans le monde et si on examine Cuba et la Corée du Nord, on comprend vite que le socialisme n'est pas souhaitable). Malouf a effectué un travail audacieux et de qualité sur un personnage intouchable ou presque. Je le recommande.

Acheter ce livre.

*

Seul bémol: pouce vers le bas!, le livre numérique est protégé par DRM. Ce qui veut dire que si vous l’achetez sur jelis.ca, par exemple, et téléchargez le fichier dans votre ordinateur personnel, vous ne pourrez pas copier le fichier dans votre tablette. On m’a expliqué que c’est un choix d’éditeur. Non mais, est-ce que je peux faire ce que je veux avec mes achats?

J’ai dû me faire rembourser et revenir plusieurs fois en magasin pour acheter la version papier parce que l’éditeur accusait un retard pour la sortie de ce titre. Très mauvais choix, que dis-je, mise en marché, que je déplore.

5 commentaires:

  1. Bonjour. Je suis l'éditeur du livre. Merci de vos remarques sur les difficultés que vous avez éprouvées avec la version électronique. J'avoue ne rien connaître de tout ceci, donc je demanderai au distributeur de corriger le tout afin que ce genre de pépin ne se reproduise pas. Quant à la distribution en librairie, nous sommes victimes du trop grand succès du livre, que nous avions imprimé à 2000 copies mais que nous devons déjà réimprimer, ce qui peut effectivement occasionner quelque délai.
    Nous apprenons, certes, et nous ferons mieux la prochaine fois.

    RépondreEffacer
  2. Victime de votre propre succès? Génial.

    Il faut dire que l'être en question a quelque peu aidé avec ses récentes... "manchettes", dirons-nous... néanmoins, je vous souhaite un succès aussi retentissant dans vos réimpressions et l'avenir de votre maison d'édition.
    Oui, vous apprenez, mais ne le faisons-nous pas tous en même temps?

    RépondreEffacer
  3. Je suis heureux d'apprendre que les gens sont intéressés à connaître l'autre Amir Khadir, celui qui travaille hors caméra. Bravo pour votre audace!

    Pour la version numérique, je comprends qu'un éditeur tente de protéger son produit contre le piratage, puisque la vente représente, avec les subventions, le seul revenu de l'éditeur et de l'auteur, mais en même temps, je crois que les véritables consommateurs sont brimés.

    De toute façon, quand quelqu'un veut pirater un produit, il réussit toujours par y arriver.

    Bonne continuité et j'espère lire d'autres ouvrages aussi controversés sur des personnages qui le sont tout autant.

    RépondreEffacer
  4. Vraiment un ramassis de n'importe quoi !

    RépondreEffacer
  5. bravo pour la franchise et la verité , je dois felicité d'auteur encore sur son franchise et la verité sur d'amir khadir et le movement desuet et destructive de extreme gauche.

    RépondreEffacer